Comment importer une voiture de collection en France à partir du Canada

Comment importer une voiture de collection en France à partir du Canada

Bien que l’importation d’un véhicule ancien (voiture de collection, muscle car) depuis un pays étranger soit maintenant devenue plus facile depuis que la France est un pays de la Communauté Européenne, la procédure nécessaire à l’obtention d’un certificat d’immatriculation (carte grise) oblige toutefois au respect de certaines règles.
Lire la suite

Comment importer un véhicule en Allemagne

Comment importer un véhicule en Allemagne

Décider d’expédier une voiture en Allemagne dans le cadre d’un déménagement, d’un séjour temporaire ou tout simplement un résident allemand qui souhaite importer un véhicule américain comme un corvette ou un Dodge Ram peut être un choix difficile à faire.
Lire la suite

eBay Motors : quelques trucs pour importer un véhicule trouvé sur Ebay

eBay Motors : quelques trucs pour importer un véhicule trouvé sur Ebay

Alors que la valeur du dollars canadien monte tranquillement il devient de plus en plus alléchant d’importer un véhicule des États-Unis, et ce, surtout quand vous naviguer le site eBay, un populaire site d’enchère en ligne ou vous pouvez trouver tout les véhicules de vos rêves souvent à des prix très abordables.

Lire la suite

Comment importer un véhicule en Belgique

Comment importer un véhicule en Belgique

Quand un particulier achète une voiture à l’étranger pour la faire immatriculer à son nom en Belgique, il doit tenir compte de certaines règles.

Ces dispositions dépendent :
*Du pays dans lequel vous achetez le véhicule
*De l’âge du véhicule : pour les nouveaux véhicules, d’autres règles sont applicables que pour les anciens.
Un véhicule est considéré comme neuf s’il a été acheté il y a moins de 6 mois ou si son compteur affiche maximum 6 000 km. Un véhicule non neuf affiche plus de 6 000 km au compteur et a plus de 6 mois.

Nos bureaux sont situé au Québec, au Canada, vous pouvez profiter d’un taux de change concurrentiel pour importer un véhicule en Belgique. Nous pouvons exporter des véhicules vers la Belgique pour vous! Vous pouvez nous contacter au numéro de téléphone suivant: Bureau (514) 450-0352 Cellulaire ((514) 978-7064.

auto-import-export belgique

Au sein de l’Union Européenne

Dès que vous arrivez sur le territoire belge avec le véhicule acheté, vous devez vous présenter au bureau de douane belge de votre choix. Si vous déclarez une nouvelle voiture, vous devez introduire une déclaration de TVA particulière. Dans le cas d’une voiture non neuve, vous ne devez pas introduire de déclaration de TVA, mais vous devez quand même obligatoirement passer par un bureau de douane.

Au bureau de douane, il faut produire les documents suivants :

*une facture d’achat ou d’autres documents commerciaux éventuels.
*une attestation d’immatriculation étrangère originale si vous l’avez reçue.
*la demande d’immatriculation d’un véhicule dont la rubrique T a été complétée.
*Consultez les données de la douane belge.

Hors de l’Union européenne

Si vous achetez un véhicule hors de l’Union européenne, vous devez le déclarer au premier bureau de douane que vous rencontrerez en entrant dans l’Union européenne. Cela peut être en Belgique même ou dans un autre état membre européen. Si vous déclarez le véhicule dans un autre état membre, vous pouvez choisir sur place de remplir les autres formalités d’importation au même endroit ou en Belgique.

Le bureau de douane en Belgique ou dans un autre état membre

Au bureau de douane, vous devez produire les documents suivants :

*le document IM4 ou EU 4
*Si vous vous êtes présenté dans un autre état membre, vous devrez à nouveau montrer ce document à la douane belge.
*la facture d’achat et autres documents commerciaux
*l’attestation d’immatriculation originale étrangère, si vous l’avez
*le formulaire rose ‘ demande d’immatriculation d’un véhicule’; la douane y appose la vignette 705 et valide la case W du formulaire

Au bureau des douanes, vous devez payer les impôts suivants :

*Les droits à importation. Ce montant est calculé sur la valeur en douane du véhicule et dépend du type de véhicule. Pour une voiture, par exemple, ce tarif s’élève à 10 %.
*La TVA est calculée sur le montant de la valeur en douane, les droits à l’importation et d’éventuels frais complémentaires. Ce montant dépend du taux de TVA de l’état membre; en Belgique, il représente 21 %.
*Le bureau de douane dans un autre état membre, mais vous voulez accomplir les formalités en Belgique

Au bureau de douane d’un autre état membre, vous devez produire les documents suivants :

*un document T1 sur lequel figure l’adresse d’un bureau de douanes belge comme destination finale
*la facture d’achat et d’autres documents commerciaux éventuels
*l’attestation d’immatriculation originale étrangère, si vous l’avez

Au bureau de douane de destination en Belgique, vous devez présenter les documents suivants :

*un document T1
*un document IM4 of EU4
*la facture d’achat et d’autres documents commerciaux éventuels
*l’attestation d’immatriculation originale étrangère, si vous l’avez
*le formulaire rose, ‘demande d’immatriculation d’un véhicule’; la douane y appose la vignette 705 et valide la case W du formulaire.

Au bureau de douane de destination en Belgique, vous payez les impôts suivants :

Les droits à l’importation. Ce montant est calculé sur la valeur en douane du véhicule et dépend du type de véhicule. Pour une voiture, par exemple, ce taux s’élève à 10 %.
La TVA : 21 % de la somme de la valeur en douane, les droits à l’importation et d’éventuels frais supplémentaires.

Consultez le site du SPF Finances pour plus d’information sur l’achat de véhicules à l’étranger.

Source: http://www.belgium.be/

Algérie: importation de voitures, camions et autres véhicules débloqués

Algérie:  importation de voitures, camions et autres véhicules débloqués

Fini le cauchemar pour les concessionnaires automobiles et les clients en attente, depuis des mois, de la réception de leurs véhicules en Algérie. Après plus d’une année de stress pour les représentants des marques de véhicules commercialisées en Algérie, le gouvernement vient enfin de leur débloquer la situation.

Le ministre du Commerce, Bakhti Belaïb, a enfin signé, hier, les licences qui permettront aux concessionnaires retenus d’engager des opérations d’importation.

 Expo de voiture de collection à Draria,  en Algérie

Expo de voiture de collection à Draria, en Algérie

Ces licences — fruit de travaux effectués par le Comité interministériel chargé de l’attribution des licences d’importation de véhicules — peuvent être récupérées par les concessionnaires traditionnels dès aujourd’hui auprès des directions du commerce des wilayas. L’annonce a été faite hier par Saïd Djellab, directeur général du commerce extérieur auprès du même département ministériel, lors de son passage sur les ondes de la radio Chaîne 3. M. Djellab a précisé que chaque marque recevra au maximum un quota de 15 000 unités/an.

Importer un véhicule américain en Algérie

Ce quota, selon le même responsable, fixé en fonction des marques et des constructeurs ainsi que des pays de provenance des véhicules, sera partagé en deux pour les marques qui ont deux représentants sur le marché local. Les marques autorisées à l’importation sont exclusivement celles contenues dans le cahier des charges régissant l’activité. Quant aux nouveaux concessionnaires, qui devront attendre 2017 pour obtenir les licences, selon M. Djellab, ils bénéficieront durant leur première année d’activité d’un quota de 300 unités.

Nos bureaux sont situé au Québec, au Canada, vous pouvez profiter d’un taux de change concurrentiel pour importer un véhicule en Algérie. Nous pouvons exporter des véhicules vers l’Algérie pour vous! Vous pouvez nous contacter au numéro de téléphone suivant: Bureau (514) 450-0352 Cellulaire ((514) 978-7064.

Le contingent quantitatif global autorisé à l’importation pour l’année 2016 dans le cadre du dispositif des licences d’importation, entré en vigueur en janvier dernier, a été, pour rappel, fixé à 152 000 unités. En outre, le gouvernement a décidé de plafonner la valeur des importations à un milliard de dollars en 2016 contre 3,14 milliards de dollars en 2015 et 5,7 milliards de dollars en 2014. Cette valeur-plafond a été fixée «pour rationaliser la facture des importations en limitant la sortie des devises», selon la même source. Cette mesure vise à lutter contre la surfacturation des véhicules importés par les concessionnaires. «Cette mesure est très importante. Il faut que nous connaissions les coûts d’importation.

D’autant plus que nous avons déjà constaté que ces coûts en devises étaient souvent plus élevés par rapport au pays d’origine», a notamment déclaré récemment Bakhti Belaïb, ministre du Commerce.Selon M. Djellab, «les transactions sont souvent douteuses» et le contingent quantitatif, fixé à 152 000 unités pour l’année 2016, n’est pas suffisant, à lui seul, pour contrôler et réguler cette activité. D’où la nouvelle limite en valeur imposée aux concessionnaires.

Seuls 40 concessionnaires ont été retenus pour bénéficier des licences d’importation sur les 80 postulants. Selon Saïd Djellab, pour le traitement des demandes de licence, le Comité interministériel chargé de leur délivrance avait pris en considération plusieurs critères, dont essentiellement l’agrément, le respect du cahier des charges et la situation fiscale. Il est à noter que le dispositif des licences d’importation concerne uniquement les véhicules de tourisme et ceux de transport de personnes (dix personnes ou plus) et de marchandises. Les engins de travaux publics ainsi que les véhicules importés par des professionnels à titre individuel ne sont pas soumis à ce régime.

Source: Rabah Beldjenna – Automobile : L’importation débloquée

Automated Export System: modification des lois sur l’importation de véhicule au Canada

Automated Export System: modification des lois sur l’importation de véhicule au Canada

Le bureau du recensement des États-Unis a modifié sa réglementation pour refléter les nouvelles exigences en matière de déclaration d’exportation des véhicules automobiles usagés.

carex1

En effet, depuis du 5 avril 2014, tout véhicule automobile usagé devra faire l’objet d’une déclaration électronique d’exportation par l’entremise du système automatisé des exportations (Automated Export System [AES]) des États-Unis ou d’AESDirect, et ce, au moins 72 heures avant son exportation. À partir de cette date vous allez devoir faire parvenir le titre original pour les exportations du port de Champlain NY en plus d’une multitude de nouvelles règles qui rendront plus compliqué l’importation et exportation de véhicule avec nos voisin de sud.

Amerxport peut s’occuper de tout les détails pour vous et importer votre véhicule  des États-Unis . Pour ce faire, vous pouvez me contacter par téléphone au bureau (514) 450-0352 et sur mon cellulaire ((514) 978-7064 afin que je puisses m’occuper  personnellement de l’importation de votre nouveau véhicule !

aes

Pour en apprendre davantage sur la déclaration électronique d’exportation et le système automatisé des exportations du bureau du recensement des États-Unis, visitez la page Web des douanes américaines de même que la page d’AESDirect au : http://aesdirect.census.gov/.

Pour toute question ou préoccupation, communiquez directement avec moi, Olivier Lambert, au bureau (514) 450-0352 et sur mon cellulaire ((514) 978-7064.
D’autres renseignements suivront sous peu.

Service d’importation pour Volkswagen Combi et Westfalia

Service d’importation pour Volkswagen Combi et Westfalia

5788619770_76a1acd019_z

Volkswagen va arrêter la production du “Kombi”, un véhicule qui a marqué toute une génération. Le constructeur allemand a décidé de commercialiser sous une édition spéciale les 600 derniers modèles.

Une carrosserie bicolore, de la place pour transporter jusqu’à huit personnes. Il y a plus de cinquante ans, le premier modèle de “Kombi” sortait de l’usine de Volkswagen à Hanovre, en Allemagne. Aujourd’hui, il vit ses derniers instants. Le constructeur automobile a lancé une édition spéciale de 600 unités de son véhicule utilitaire, avant d’arrêter la production de ce modèle.

Pour des renseignements généraux, vous pouvez me contacter afin d’importer un Volkswagen Combi ou Westfalia clés en mains, je me nomme Olivier Lambert et vous pouvez me joindre au bureau (514) 450-0352 ou sur mon cellulaire ((514) 978-7064. Nous pouvons vous aider dans tout les étapes d’importation de votre véhicule.

La “Kombi dernière édition” sera vendue au prix suggéré de 85.000 reais, soit quelque 38.000 dollars. “Produit au Brésil depuis 1957, le modèle Kombi est celui qui a la plus grande longévité de l’histoire de l’industrie automobile”, affirme Volkswagen.

Parallèlement à la célèbre “Coccinelle”, ce véhicule utilitaire a lancé la production de Volkswagen au Brésil. Dans ce pays, ce modèle était connu sous le nom de ‘Kombi’, une abréviation de ‘Kombinationsfahrzeug’ ou véhicule combiné pour le transport de passagers et de cargaisons.

Vous pouvez nous contacter également par courriel afin que nous puissions vous aider dans le processus d’importation de votre Volkswagen Combi ou Westfalia clés en mains!

Notre courriel [email protected]

Le Brésil est l’unique pays où cet utilitaire était encore produit. Il avait été exporté à partir de 1970 vers l’Algérie, l’Argentine, le Chili, le Pérou, le Mexique, le Nigeria, le Venezuela et l’Uruguay.

Entre septembre 1957 et juillet 2013, 1,5 million de Kombi ont été fabriqués par Volkswagen dans son usine de São Bernardo do Campo, dans l’Etat de Sao Paulo.

2012-Volkswagen-Kombi-Side-View
Source: Les infos de Trends-Tendances

Comment importer une voiture antique au Québec

Comment importer une voiture antique au Québec

1

Aux termes de l’ALENA, les restrictions douanières ne s’appliquent pas aux véhicules importés des États-Unis, pourvu que certaines exigences soient respectées. De plus, à compter de 1998, les véhicules pourront être importés en franchise. Toutefois, la taxe d’accise et la TPS continuent de s’appliquer de la manière habituelle.

Vous devez vous présenter au poste de douane avec votre contrat d’achat, le “Title of Ownership” endossé par le propriétaire antérieur et une photocopie du dernier certificat d’immatriculation.

Par prudence, il est recommandé de corroborer votre prix d’achat en ayant en mains une opinion sur la valeur marchande de votre automobile, telle que préparée par un expert.
(sur le site Internet des pages jaunes des Etats-Unis, recherchez des “automobile appraisers”).
Cette précaution serait utile à prendre si vous craignez de croiser un douanier qui, par manque de connaissance du domaine, pourrait penser que le prix d’achat trouvée à votre contrat est curieusement bas…

Le douanier complétera alors un Formulaire d’importation de véhicule (Form 1) et vous fera payer la TPS de 7% sur votre prix d’achat converti en dollars canadiens. Master Card ou chèque personnel sont acceptés jusqu’à 2,500$.

Pour des renseignements généraux, vous pouvez me contacter afin d’importer un véhicule antique au Québec clés en mains, je me nomme Olivier Lambert et vous pouvez me joindre au bureau (514) 450-0352 ou sur mon cellulaire ((514) 978-7064. Nous pouvons vous aider dans tout les étapes d’importation d’un véhicule antique, classique, hot rod et muscle car.

3 (1)

Vous pouvez aussi le faire vous même en contactant
Bureau des services frontaliers des douanes
400, place d’Youville
Montréal QC
H2Y 2C2
Téléphone: ((514) 283-9900

Enfin, selon l’âge du véhicule, il est très important de prendre connaissance de ce qui suit:

a) Véhicules ayant moins de 15 ans:

Pour sa part, Transports Canada a établi des règlements qui touchent tous les véhicules automobiles importés. Selon ces règlements, les véhicules de moins de 15 ans doivent être conformes aux normes établies par le Canada en matière de sécurité et d’émission pour pouvoir y être importés. Les véhicules qui respectent les normes de sécurité fédérales des États-Unis ou de l’Europe ne sont pas nécessairement conformes à celles du Canada. Par conséquent, il se pourrait que vous ne puissiez pas les importer au Canada s’ils ont moins de 15 ans. Il appartient à la personne qui importe le véhicule de s’assurer que les normes sont respectées. Si vous envisagez importer un véhicule de moins de 15 ans, assurez-vous que celui-ci est conforme aux normes canadiennes, énoncées dans la Loi sur la sécurité automobile du Canada et le Règlement sur la sécurité des véhicules automobiles. Le véhicule doit aussi porter l’étiquette de déclaration de conformité du fabricant. S’il a moins de 15 ans, votre véhicule sera également assujetti aux frais d’enregistrement du Registraire des véhicules importés.

Comme les exigences en matière de sécurité sont complexes, vous devrez absolument communiquer avec le bureau suivant de Transports Canada pour obtenir plus de renseignements :

Transports Canada
Direction de la sécurité routière et de la réglementation automobile
Édifice Canada
344, rue Slater, 13e étage
Ottawa ON K1A 0N5
Téléphone : (613) 998-2174 ou 1-800-311-8855 (sans frais du Canada ou des États-Unis)

b) Véhicules ayant 15 ans et plus:

Afin d’échapper à ces normes, votre véhicule doit donc avoir au moins 180 mois d’âge, tel que déterminé par l’étiquette comportant le mois et l’année de sa fabrication.

2) Au niveau provincial:

Pensez-vous revenir avec votre véhicule en le conduisant? Il est alors important de vérifier auprès du Department of Motor Vehicles de chaque État ( http://www.dmv.org/ ) et de chaque province que vous croiserez, leurs exigences en matière d’immatriculation temporaire (“transit tag”, “sutil”, “temporary plate”, etc.). Certaines juridictions vous permettront de rouler pendant quelques jours avec une simple preuve d’assurance. D’autres vous vendront une immatriculation temporaire pouvant coûter de 10$ à 1,000$+ (dépendamment s’ils exigent, en contrepartie, le paiement immédiat de leur taxe de vente locale, laquelle est souvent non-remboursable, même si vous êtes un non-résident). De plus, d’une juridiction à la suivante, il peut ne pas y avoir de réciprocité. Par exemple, votre immatriculation temporaire d’un État peut ne pas être reconnue par la police d’une province canadienne à travers laquelle vous devriez ensuite passer. L’immatriculation temporaire est un défi byzantin.

1 (1)

Une fois revenu au Québec, vous devez vous rendre à un centre de service reconnu par la SAAQ pour une inspection de conformité mécanique. À Longueuil, celui-ci est situé au 940, rue Trans-Canada (voie de service de l’autoroute 20). Il faut prendre un rendez-vous au (450) 442-3182 et apporter tous vos documents. Il y a des frais pour cette inspection.

Si le résultat de l’inspection est positif, vous repartez alors avec un Certificat de conformité et pouvez vous rendre directement au bureau d’immatriculation de la SAAQ afin d’aller chercher votre plaque. Encore une fois, apportez tous vos documents. Vous paierez la TVQ sur la valeur de l’automobile à laquelle aura été ajoutée la TPS. Les paiements par chèque personnel et par Interac sont permis. À noter que, pour la SAAQ, la valeur de l’automobile est le prix se trouvant au contrat d’achat si votre véhicule a entre 7 et 25 ans. Par contre, si votre véhicule a plus de 25 ans, vous devrez avoir en mains une évaluation préparée par un expert reconnu par la SAAQ. La valeur déterminée par cet expert sera celle qu’utilisera alors la SAAQ. Pour plus d’informations sur tout ce qui touche la SAAQ, vous pouvez téléphoner au (418) 528-4179.

Pendant que vous installerez votre nouvelle plaque, vous ne pourrez que rêver à la bouteille de champagne que vous n’avez maintenant plus le moyens de vous offrir…

Vous pouvez nous contacter également par courriel afin que nous puissions vous aider dans le processus d’importation de votre véhicule antique clés en mains!

Notre courriel [email protected]

FORMALITÉS ENTOURANT LA SORTIE DU VÉHICULE DU TERRITOIRE AMÉRICAIN:

Avant de quitter le territoire américain, le USA Customs Service doit autoriser l’exportation de la voiture. Pour ce faire, vous devez vous présenter au poste de douanes américain où vous comptez traverser la voiture au moins 72 heures avant l’exportation avec l’original de son “Title of Ownership” indiquant le numéro de série. (Le but de cette formalité est probablement pour éviter qu’une voiture volée sorte du pays.) Lorsque vous quitterez les États-Unis avec la voiture, vous arrêterez ensuite à ce même poste-frontière afin que les douaniers américains voient le numéro de série sur votre voiture et inscrivent l’autorisation d’exportation sur vos documents.

A défaut de cette précaution, le risque est l’arrestation de l’acheteur et/ou la saisie de la voiture.

2

ACHAT D’UNE VOITURE À L’ÉTRANGER

A) Veuillez noter qu’en date du 6 janvier 2003, une nouvelle obligation viendra s’ajouter lors d’achat ou de vente d’une automobile à l’étranger: en vertu du Règlement sur la déclaration des mouvements transfrontaliers d’espèces et d’effets (Loi sur le Recyclage des produits de la criminalité et le financement des activités terroristes), les importations ou exportations d’espèces ou d’effets supérieures à 10,000 $CAN doivent être déclarées à un agent ou bureau des douanes canadiennes, que les espèces ou les effets soient transférés par l’importateur ou l’exportateur lui-même ou encore par la poste, par messager, ou par tout autre moyen. Le terme “effets” vise entre autres les actions, les obligations, les traites bancaires, les mandats-poste, les chèques de voyage, etc. Il semble donc que l’on vise ici spécifiquement le déplacement transfrontalier d’argent ou de documents palpables.

Si vous omettez de faire la déclaration écrite à cet effet, l’agent des douanes peut détenir les espèces ou effets pendant 30 jours et une pénalité variant de 250 $ à 5,000 $ vous sera imposée pour récupérer vos espèces ou effets saisis même si l’on ne soupçonne pas de lien avec des activités interdites.

B) De plus, en date du 31 mars 2003, en vertu du Règlement modifiant le Règlement sur le recyclage des produits de la criminalité et le financement des activités terroristes (Loi sur le Recyclage des produits de la criminalité et le financement des activités terroristes), ce qui a été mentionné plus haut s’appliquera également aux télévirements (virements par voie électronique).

A propos du climatiseur et du poids du véhicule

Si le véhicule est muni d’un climatiseur, vous devez payer la taxe d’accise au montant de 100 $CAN. Vous devez payer une taxe d’accise additionnelle si le poids de votre véhicule est supérieur à 2 007 kilogrammes ou 4 425 livres.
Site Web de Douanes Canada : http://www.cbsa-asfc.gc.ca/F/pub/cp/rc4140/rc4140-f.html

LIEN:

Assurez-vous enfin que le véhicule ne fasse pas l’objet d’un lien, c’est-à-dire qu’un tiers en détienne la propriété en garantie d’un prêt consenti à la personne qui se représente comme votre vendeur. Habituellement, ceci sera évident à la lecture du “Title of Ownership” où y apparaîtra le nom du détenteur du lien. De plus, la voiture peut également faire l’objet d’un lien judiciaire dans un cas de divorce où le tribunal aurait accordé la propriété (en partie ou en totalité) au conjoint du vendeur sans nécessairement que cela soit apparent à la face même du “Title of Ownership”. Évidemment de tels cas sont probablement très rares, mais vous devez être conscient de leur existence. Quelques compagnies américaines offrent un service de vérification (exemple: http://www.abika.com/Reports/vehicleownership.htm). Notre propre RDPRM du Québec (http://si2.rdprm.gouv.qc.ca/fr/Pages/Accueil.html) offre également ce service, mais il se limite au territoire québécois. Pour le reste du Canada, voir sur sa page “Liens pertinents”.

VOL:

Sur le site du Centre d’information de la police canadienne (http://www.cpic-cipc.ca/French/index.cfm), il vous sera possible de vérifier si un véhicule a été volé mais, encore une fois, cette vérification est limitée au territoire canadien. Quant aux États-Unis, il est suggéré de contacter la police de l’État où vous effectuerez votre achat afin de voir s’ils peuvent faire cette vérification pour vous. Il existe un répertoire de tous les corps policier américains à http://www.policeinternational.com/category_links.php?cat_id=1&language=french . Par exemple, vous cliquerez sur «Colorado» et ensuite sur «Colorado State Police».

Source: Me Gilles Bachand http://www.vea.qc.ca/reglements/page3.htm

Voitures d’occasion au États-Unis: les prix baissent selon ADESA

Voitures d’occasion au États-Unis: les prix baissent selon ADESA
Mitsubishi Lancer Evolution IX

Mitsubishi Lancer Evolution 2006

Le prix en gros des véhicules d’occasion sont encore tombé au mois de septembre alors que les niveaux de stocks poursuivent leur remontés post-récession, selon le site d’encan automobilisme américain ADESA.

Les prix en gros de véhicules d’occasions ont baissé de plus de 2.1 % au mois de septembre comparé au même mois l’an dernier selon ADESA Analytical Services. Selon eux, les prix devraient continuer à descendre d’ici la fin de l’année.

Pour importer un véhicule d’occasion, vous pouvez me contacter, je me nomme Olivier Lambert et vous pouvez me joindre au bureau (514) 450-0352 ou sur mon cellulaire ((514) 978-7064. Nous pouvons vous aider dans toutes les étapes d’importation d’un véhicule d’occasion.

“Nous avons vécu un léger recul saisonnier, en particulier pendant l’été”, a déclaré Tom Kontos, vice-président exécutif d’ADESA. “Je m’attends à des prix au quatrième trimestre un peu plus doux.” Une baisse du prix de gros des véhicules d’occasion signifie aussi une baisse de la valeur d’échange pour les consommateurs. Mais parce que ces baisses ont été minimes, il existe actuellement une zone grise où les consommateurs et les acheteurs peuvent capitaliser sur le marché.

BMW M3 GTR

Un autre client satisfait! BMW M3 GTR

“C’est bon du point de vue d’un vendeur en termes de vente de ce véhicule, et bon du point de vue d’un acheteur parce qu’il a plus de choix”, a déclaré Ricky Beggs, vice-président de Black Book, un site web indépendant informant les consommateurs sur le prix des véhicules. “Les consommateurs ont une excellente occasion de faire de bonnes affaires.”

Alors que les ventes de véhicules neufs devraient augmenter pour la troisième année consécutive, selon les estimations de Autodata Corp et Barclays Capital Inc, les stocks de voitures d’occasion augmentent constamment parce que les gens échangent leurs voitures usagées, pour une neuve. “Le manque d’approvisionnement en véhicules d’occasion a maintenu le prix élevé des voitures d’occasion depuis environ trois ans”, a déclaré Kontos. “Maintenant que les stocks sont en train de revenir … cela va stabiliser le prix des voitures d’occasion et éventuellement les prix vont baisser.”

Chez AmerXport nous avons accès au encans commerciaux ADESA au Canada et aux États-Unis, vous pouvez me contacter au bureau (514) 450-0352 ou sur mon cellulaire ((514) 978-7064, je me nomme Olivier Lambert. Nous pouvons vous aider dans toutes les étapes d’importation d’un véhicule d’occasion ou achat à l’encan.

Les prix de gros des véhicules d’occasion ont diminué chaque mois depuis mai, mais la vitesse à laquelle les prix ont chuté a diminué par rapport au recul de 4,3 pour cent en juillet, alors que les prix en juillet 2011 étaient artificiellement élevés. Le prix moyen des VUS de taille moyenne a diminué de 11,2 pour cent le mois dernier à 6.626 $. Les prix des voitures de luxe a baissé de 5,9 pour cent. Les prix ont baissé de 4,6 pour cent pour ce qui est des Fourgonnettes.

Le grand gagnant ce sont les berlines, qui ont augmenté de 5,2 pour cent à 7.520 $. Le petit VUS a également connu un modeste gain de 3 pour cent sur le prix de vente. Kontos dit qu’il est difficile d’identifier les modèles de véhicules d’occasion par segments à cause de certains facteurs – tel que le prix du gaz – qui n’ont pas beaucoup changé depuis l’année dernière.

“Les impacts ne seront pas si dramatiques pour les revendeurs, ne vous en faites pas”, at-il dit.

Porsche Panamera Turbo Black Edition par TechArt

Porsche Panamera Turbo Black Edition par TechArt

Source: The Detroit News, ADESA

Comment importer un véhicule accidenté au Canada

Comment importer un véhicule accidenté au Canada

Vous pouvez importer un véhicule américain accidenté au Canada, et celui-ci va vous couter beaucoup moins cher qu’une nouvelle voiture.

Il est possible plaquer un véhicule importé des États-Unis au Canada tant que le dommage n’a pas été causé par une inondation et il doit être sur la liste des véhicules homologués (nommé Véhicules de récupération au RIV). Le gouvernement du Canada exige que les véhicules accidentés soient réparés selon les normes canadiennes après l’importation au pays et il doit être inspecté après les réparations.

Pour importer un véhicule accidenté, vous pouvez me contacter, je me nomme Olivier Lambert et vous pouvez me joindre au bureau (450) 252-0352 ou sur mon cellulaire ((514) 978-7064. Nous pouvons vous aider dans tout les étapes d’importation d’un véhicule accidenté ou non.

Instructions pour importer un véhicule accidenté au Canada

Les véhicules de récupération sont ceux qui ont subi des dommages tels qu’une collision, un désastre naturel, un accident, le vandalisme ou autres, et il ne serait pas justifié de le réparer d’après un service d’immatriculation ou un assureur reconnu.

Tous les renseignements sur le statut attribué aux É.-U. à un véhicule importé que recueille le RVI servent au processus d’immatriculation. Le titre américain des véhicules de cette catégorie portera la mention ‘salvage’. Ce renseignement est contrôlé par le RVI à l’aide de bases de données électroniques américaines et ce statut de “véhicule de récupération” sera mis à la disposition de tous les services d’immatriculation provinciaux et territoriaux du Canada par l’intermédiaire de l’Échange interprovincial des dossiers (EID). Le fait qu’un véhicule ait reçu le statut de “véhicule de récupération” risque de limiter considérablement les possibilités de l’immatriculer et de l’assurer au Canada. L’importateur devrait consulter le service d’immatriculation dans sa région pour plus de détails.

porche_911_GT3

Les véhicules de récupération ou reconstruits peuvent être immatriculés au Canada à condition que les dommages d’origine n’aient pas été causés par une inondation et que le véhicule soit admissible en vertu de la Liste des Véhicules Admissibles des États-Unis publiée par Transports Canada. Tous les services d’immatriculation du Canada exigent une deuxième inspection structurelle rigoureuse des véhicules Américains récupérés afin de s’assurer que les réparations nécessaires pour rendre le véhicule sécuritaire ont bien été effectuées.

Il est aussi possible d’importer au Canada des “véhicules de récupération” ou “reconstruits” pour leurs pièces seulement en remplissant un Formulaire Importation de Véhicule pour Pièces – Formulaire 3, sans tenir compte de la cause des dommages qu’ils ont subi, mais un véhicule importé en vertu du Formulaire 3 ne pourra jamais être immatriculé au Canada.
Frais pour les véhicules de récupération

Barème actuel:

195,00 $ + TPS et TVQ pour les véhicules importés par un point d’entrée au Québec.

195,00 $ + TPS pour les véhicules importés par un point d’entrée dans toute autre province.

Pour un complément d’information,consulter. Importation de véhicule pour pièces – Formulaire 3

Comme leur titre l’indique, Ces véhicules sont importés au Canada spécifiquement pour êtres démontés et afin de récupérer leurs pièces. La cote ‘démonté pour les pièces’ ou ‘à démonté pour les pièces’ indiqué sur le Formulaire d’Importation de Véhicule pour Pièces – Formulaire 3 est déterminée soit à partir du statut déjà attribué au véhicule sur son titre des États-Unis, ou par la déclaration volontaire de l’importateur au moment de l’importation.

Pour importer au Canada un véhicule américain pour ses pièces, on doit remplir le Formulaire Importation de Véhicule pour Pièces – Formulaire 3 au bureau de l’Agence des Services Frontaliers du Canada (ASFC) au poste-frontière.

Tous les renseignements sur le statut attribué aux É.-U. à un véhicule importé que recueille le RVI servent au processus d’immatriculation. Une fois qu’un véhicule est déclaré “pour les pièces” sur un Formulaire 3 ou désigné comme véhicule “pour les pièces seulement” suite à une recherche sur l’historique du titre du véhicule, il reçoit le statut ‘irrécupérable’. Ce statut ne peut plus être modifié et le véhicule ne pourra jamais être immatriculé au Canada. Le Registraire des véhicules importés (RVI) met ce statut à la disposition de tous les services d’immatriculation du Canada par l’intermédiaire de l’Échange Interprovincial des Dossiers (EID).
Frais pour les véhicules importés seulement pour les pièces

Barème actuel :

$70,00 $ + TPS et TVQ pour les véhicules importés par un point d’entrée au Québec.

70,00 $ + TPS pour les véhicules importés par un point d’entrée dans toute autre province.

Source: eHow.com, https://www.riv.ca/

Plus de voitures sont importées au Canada

Plus de voitures sont importées au Canada

Voici une analyse des véhicules importés en 2009 au Canada.

  • -28 257 Voitures et SUV
  • -21 958 Camions
  • -23 500 Remorques
  • -8 050 Motocyclettes
  • -4 422 Motoneiges et motos-marines
  • -1 151 Autobus, il ya plus de catégories mais, je vous donne les principales.
  • 1. -68 510 étaient des achats commerciaux (importés par une compagnie comme Amerxport)
    2. -55,911 étaient des véhicules importés personnellement.

    Les gens sauvent de l’argent en important leurs véhicules, si chaque personne a sauvé 2 000.00 $, cela veut dire qu’il y a eu 248 842 000. $ d’épargné,  (249  millions $.).

    Les Canadiens ont importé plus de 239 929 véhicules en 2008, cela veut dire que les Canadiens ont épargné plus de 480 millions de dollars.

    Nous vous offrons un service clé en main pour importer des véhicules des États-Unis. Si vous désirez faire affaires avec nous, je vous invite à me téléphoner au (514) 450-0352 ou mon cellulaire ((514) 978-7064. Je me nomme Olivier Lambert.

    PS: La Corvette LT3 convertible blanche sur la photo est à vendre, communiquez avec moi pour obtenir plus d’information. Elle est flambant neuve et fraichement importée des États-Unis.

    Corvette LT3 Convertible à vendre -Très bon prix!

    httpvh://www.youtube.com/watch?v=ROd5cQvmPAA

    Processus d’importation de véhicules américains au Québec

    Processus d’importation de véhicules américains au Québec

    Voici quelques questions qui me sont régulièrement pausées par les gens qui me téléphonent!

    Premièrement, quels sont vos coûts pour de tels services? Ça dépend, il y a plusieurs éléments qui peuvent modifier un prix. Mais il est dans notre intérêt de vous offrir le meilleur prix possible afin de vous avoir comme client. La localisation du véhicule va souvent déterminer le prix de l’importation. Si c’est un véhicule asiatique ou européen, vous devez ajouter des frais de douane de 6.1%.


    Comment sera effectué le transport du véhicule, des États-Unis vers le Québec? Par camion ou par un conducteur qui ira examiner le véhicule avant de l’acheter…

    Y-a-t-il des frais supplémentaires pour cela? Ça dépend du travail effectué, chaque marque de voiture demande une attention particulière.

    Avez-vous un moyen d’être sûr du bon état mécanique de la voiture achetée avant qu’elle n’arrive au Québec? OUI, si vous passez par notre service de recherche, nous allons vous trouver un véhicule en excellent état, avec photos et Carfax.

    Et y a-t-il un moyen d’être sûr que cette voiture passe du premier coup l’inspection de la SAAQ? Encore là, cela dépend de ce que vous cherchez!

    Information pour importation de véhicules américain au Québec: Olivier Lambert(514) 450-0352 ou mon cellulaire ((514) 978-7064

    Finalement, comment fonctionnez-vous? Nous offrons un service clé en main. Lorsque nous vous livrons le véhicule, il est plaqué et conforme aux normes québécoises. 

    Vous importez des voitures que les clients ont trouvées eux-mêmes dans les annonces, vous recherchez pour eux la voiture dans les annonces, selon leurs critères, ou bien est-ce les deux?
    Les deux, vous pouvez chercher ou nous pouvons la trouver pour vous.

    Avez-vous accès à des encans privés aux États-Unis? Oui, nous avons accès à tous les encans américains, canadiens et québécois.

    Puis-je acheter un véhicule canadien en utilisant vos services? Oui, nous pouvons nous occuper de tout achat de véhicules à travers le Canada et vous offrir notre service clé en main, bien sûr!

    Pour plus d’information vous pouvez communiquer avec moi, tous les jours de Midi à 19h00 au (514) 450-0352 ou mon cellulaire ((514) 978-7064. Je me nomme jean-François. Aussi, vous pouvez me rejoindre en utilisant la fiche contact de mon site en bas à droite ou directement par courriel : [email protected]

    Les consommateurs canadiens achètent leurs véhicules aux États-Unis

    Les consommateurs canadiens achètent leurs véhicules aux États-Unis

    Le Registraire des véhicules importés (RVI) a annoncé cette semaine que 13.604 Canadiens ont importé un véhicule au Canada en novembre 2009.

    2009-12-14rivstatsnovCela représente une légère augmentation par rapport au mois précédent. Ces chiffres confirment que les acheteurs canadiens d’automobiles d’occasion continuent de se diriger vers le sud pour y trouver de meilleurs prix.

    Nous vous offrons une solution clé en main pour importer votre voiture des États-Unis

    Québec-USA Import continuent de croire que les occasions d’affaires aux États-Unis pour importer un véhicule continueront en 2010. Les concessionnaires et revendeurs de véhicules canadiens continuent de vendre leurs véhicules trop chers par rapport à nos voisins américains.

    Si vous désirez importer un véhicule des États-Unis, nous vous conseillons de nous contacter afin de vous faciliter la tâche et surtout de bénéficier de notre service de courtage complet pour importer un véhicule américain. Vous avez trouvé un véhicule sur Ebay, Craiglist, Auto trader ou cars.com et vous ne savez pas trop par ou commencer? Québec-Usa a la solution pour vous aider 🙂

    Communiquez avec nous de différentes façons :
    Par courriel : [email protected]
    La fiche contact à droite du site, vous ne recevrez pas de pourriels, les informations sont dirigées directement vers notre courriel.
    Skype : JeffTVQC
    Par téléphone, entre 13h00 et 19h00 tous les jours au (514) 450-0352 ou mon cellulaire ((514) 978-7064

    Source: CarsWithoutBorders

    Conseil rapide avant d’importer un véhicule

    Conseil rapide avant d’importer un véhicule

    Transports Canada publie une liste des véhicules construits aux États-Unis et dont l’importation au Canada est approuvée.

    112_0606_strike_force_41z+2005_Lingenfelter_chevrolet_corvette+front_viewAvant d’importer un véhicule, n’oubliez pas de vérifier s’il figure dans la liste des véhicules admissibles des États-Unis. Lorsqu’il n’y a aucune information concernant un modèle de l’année courante , vous devez communiquer directement avec le fabricant pour déterminer s’il est admissible ou non.
    Vous pouvez lire ce fichier en utilisant Adobe Acrobat Reader.

    Me contacter pour utiliser nos services de courtage en importation de véhicules
    Vous pouvez me contacter pour de plus amples informations sur le sujet de différente façon : la fiche Me Contacter sur le coté du site vous ne recevrez pas de pourriel c’est un programme lié directement avec mon courriel mon courriel, ainsi que par téléphone au (514) 450-0352 ou mon cellulaire ((514) 978-7064, je me nomme Olivier Lambert.


    1 2