Archives dans juin 2008

Ford Mustang 1967 Shelby Eleonor sur ebay! (partie en 60 secondes)

La Ford Mustang 1967 Shelby Eleonor original qui a servie a faire le film Partie en 60 secondes est présentement en vente sur ebay!

Gone in Sixty Seconds

l’encan se termine le 4 juillet. La voiture est en fait l’une de trois exemples encore vivante de la mustang 1967 Shelby GT500s créé pour le film.
les 8 autres n’était que des carrosserie sans mécanique et les 2 autres ont été détruite pendant le tournage du film. Cette voiture particulière a 38.614 milles sur l’odomètre et est actuellement stockée à Houston, au Texas. Selon son vendeur, aucune des deux Eleanors du film n’était semblable parce que les voitures requises devaient être installé différemment pour faire différentes manœuvres pour le pelliculage du film.
Ford Mustang 1967 Shelby Eleonor

Vous pouvez participer a cette encan et nous pouvons l’importer pour vous bien entendue au besoin! 🙂
visiter ce lien Ebay

Modification importante à la loi sur l’importation de véhicule! Evolution IX, GTO, MKIV R32

Modification importante à la loi sur l’importation de véhicule! Evolution IX, GTO, MKIV R32

Pontiac GTO 2006
Pontiac GTO 2006

Règlement modifiant le Règlement sur la sécurité des véhicules automobiles (pare-chocs) avec cette modification à la loi ça va donner plus de chance aux importateurs et une plus grande variété de véhicules à offrir.

Le RIV travail présentement sur une nouvelle liste de véhicule admissible au Canada. Une 30e de nouveaux modèles seront disponibles selon les rumeurs. Nous parlons de Mitsubishi Lancer Evolution IX, de Pontiac GTO, de Volkswagen MKIV R32 et plusieurs autres qui étaient au par avant inadmissible à cause des parechocs qui n’étaient pas modifiables pour les mettre conforme aux lois canadiennes. Vous pouvez avoir tous les détails a ce sujet en visitant la Gazette du Canada

Je crois que tout le monde est sur les dents et attend impatiemment la nouvelle liste du RIV

 Mitsubishi Lancer Evolution IX

Mitsubishi Lancer Evolution IX

Voici la note sur la page d’accueil du RIV
Le gouvernement du Canada a harmonisé la norme sur les pare-chocs
Le gouvernement du Canada a apporté une modification au Règlement sur la sécurité des véhicules automobiles (RSVA) afin d’harmoniser la norme canadienne sur les pare-chocs des voitures automobiles avec les normes de sécurité similaires des États-Unis et de l’Europe.

Whoa l’adrénaline commence a monté 🙂

volkswagen MKIV R32

volkswagen MKIV R32

Ps: Merci à la gang de cars without borders pour leur excellent travail dans cette histoire

Problème de ligne téléphonique

Depuis 2 semaines j’ai des problème avec ma ligne téléphonique. Quand j’utilise mon sans file j’entends la radio quand je me déplace dans la maison!! aussi ma boite a message était tout mélanger dès lors ce problème est régler en partie (au moins la boite vocal) mais ouf je dois la vider et prendre tout les messages que je vais répondre durant les prochains jours j’ai plus de 30 message à prendre!
donc ne vous inquiété pas je vais vous contacter très bientôt afin de vous aider dans l’importation de votre véhicule des États-Unis
vous pouvez toujours me contacter tout les jours ou presque!
je me nomme Jean François au 418-524 -4195

Acheter sa voiture aux États-Unis, une économie!

bonjours.
comme vous savez déjà chez Québec USA Import nous nous spécialisons dans l’importation de véhicule américain au Québec sur demande!
nous pouvons vous procurer le véhicule de votre choix et ce en vous faisant économiser de l’argent
ne vous gêner pas pour me contacter pour avoir plus de renseignement
Olivier Lambertau : (514) 450-0352 ou cellulaire ((514) 978-7064 (toujours entre 16h00 et 19h00 c’est plus simple me rejoindre à ce moment la) ou vous pouvez la forme a votre gauche en haut de chaque page de mon blogue en envoyant votre nom numéro de téléphone ou votre courrier électronique (à votre choix) ainsi qu’une brève description du véhicule que vous rechercher.

voici un petit reportage intéressant diffusé dans le cadre de l’émission caféine à TQS

Le chroniqueur socio-économique, Martin Pelletier, parle du coût des voitures, qui est jusqu’à 37 % moins cher aux États-Unis.
voici une video que j’ai trouvé sur le site de TQS
http://www.youtube.com/watch?v=QO4M4ojvznA

Conseils pour acheter une auto aux États-Unis

Il faut remonter à 31 ans, à l’année des Jeux olympiques de Montréal, pour retrouver un dollar canadien à un niveau aussi élevé par rapport au dollar américain. Inutile donc de dire qu’acheter sa voiture chez nos voisins du Sud peut être avantageux.

Aux États-Unis, les propriétaires de sites Internet liés à l’automobile se sont donné de fantastiques moyens pour toucher la clientèle depuis déjà longtemps. Pour autant, avant de faire un achat de l’autre côté de la frontière, mieux vaut consulter au préalable quelques sites Internet qui vous permettront de mieux connaître votre futur véhicule avant de vous décider définitivement, notamment si vous jetez votre dévolu sur une voiture d’occasion. Investissez un peu de temps (et d’argent) dans un site web comme carproof.com, qui moyennant une cinquantaine de dollars vous donnera un historique complet de votre auto américaine.

Si Internet n’a pas de frontières, les barrières douanières existent, elles, et vous aurez le désagrément de rencontrer moult taxes et formalités administratives si vous achetez votre Rolls ou votre Yaris chez nos voisins du Sud. Avant de jeter votre dévolu sur un modèle, n’oubliez pas de consulter le Registraire des véhicules importés. Ce site canadien, en français s’il-vous-plaît, vous livrera la liste des véhicules autorisés et de ceux qui sont inadmissibles à l’importation au Canada depuis plusieurs décennies. Par exemple, plusieurs modèles de Ferrari des années 1992 à 2006 sont interdits à l’importation. Gênant, n’est-ce pas?

Si vous recherchez l’exotisme, ne vous avisez pas d’acheter une Fiat ou une Peugeot aux USA, vous ne pourrez pas l’importer au Canada. La liste du Registraire des véhicules importés comporte plus d’une vingtaine de pages sur ce qui est permis et interdit chez nous. Mais surtout, toutes les étapes nécessaires à l’importation d’une voiture depuis les États-Unis ainsi que ses coûts afférents n’auront plus de secrets pour vous. Rendez vous dans la rubrique «Notre façon de procéder» du site. vous pouvez aussi me contacter pour plus d’information

Adresses de 23 000 concessionnaires

Le réseau des réseaux est un formidable outil pour obtenir des prix, des cotations et faire des comparaisons avec le Canada. Le site Internet Car Dealer USÀ recense, État par État, la plupart des concessionnaires du pays avec leurs adresses. Vous en trouverez ainsi plus de 23 000, mais également de nombreux sites web. Car Dealer USÀ est un site incontournable, car souvent les sites américains vous demanderont un code postal pour la ville où vous souhaitez effectuer votre achat.

Ce code postal, vous l’obtiendrez sur Car Dealer USA. Tous les sites Internet sur l’automobile que vous verrez sur cet annuaire s’auto-congratulent et se décernent la médaille du plus grand ou du meilleur site automobile des États-Unis. Il existe cependant quelques sites web qui méritent ce titre plus que les autres et qui ont pignon sur rue depuis des années. C’est le cas d’Edmunds.com, d’autobytel.com ou encore de gmbuypower.com. C’est aussi le cas de carprices.com. Le site Autos MSN est particulièrement bien réalisé et fournit de nombreuses informations techniques et pratiques par rapport à ses concurrents.

Si gmbuypower.com ou autobytel.com vous donnent très vite un prix, beaucoup de sites américains vous renvoient vers un formulaire. Ces sites vous demanderont souvent de nombreux renseignements personnels pour établir un devis. Privilégiez les sites qui ne sont pas trop curieux! Enfin, n’oubliez pas que si le réseau des réseaux est un merveilleux outil, rien ne vaut un petit tour chez le concessionnaire, ne serait-ce que pour négocier le prix!

Ludovic Hirtzmann – Collaboration spéciale – La Presse

Les Européens rachètent les autos soldées des Américains

L’importation depuis les Etats-Unis permet des gains de 30% sur les marques européennes haut de gamme.

Le Temps
Vendredi 13 juin 2008

Toujours plus d’acheteurs européens profitent de la faiblesse du dollar pour importer des voitures neuves ou d’occasion depuis les Etats-Unis.

En comptant les frais de transport, d’homologation et les taxes, «l’importation directe permet d’économiser 20 à 30% sur le prix catalogue», explique Patrick Guldin, directeur de la société T-Car à Echallens, un des importateurs spécialisés dans ce créneau.

L’importation depuis les Etats-Unis s’avère particulièrement intéressante pour des marques européennes haut de gamme comme BMW (BMW.XE), Mercedes et Audi.

Le gain réalisé grâce au dollar s’ajoute à la «grande disponibilité de véhicules aux Etats-Unis», explique Patrick Guldin.

Les tarifs des constructeurs européens s’avèrent nettement plus attractifs sur le marché américain, très concurrentiel, et où les ventes de voitures de luxe sont en net recul. Une Porsche Boxter S vendue 46000 dollars (48000 francs) aux Etats-Unis s’affiche à un premier prix de 82000 francs en Suisse. Les constructeurs européens interdisent à leurs franchisés américains de vendre des voitures à l’étranger, ce qui oblige les acheteurs en Europe à faire appel à des sociétés spécialisées comme T-Car, qui restent discrètes sur l’identité de leurs intermédiaires sur place.

L’importation depuis les Etats-Unis de voitures européennes d’occasion connaît également un succès grandissant. Le site AutoImportUSA.com, créé par des Français à Washington, fait transporter chaque mois une trentaine de Porsche et de BMW vers la Belgique et la France. Les Canadiens de AutoExport.com, un site d’enchères réservé aux voitures d’occasion, exportent aujourd’hui 2000 véhicules par année contre 500 il y a deux ans. La société allemande Kalkofen Gbr reçoit chaque année 3000 véhicules importés des Etats-Unis pour les adapter aux normes européennes. Sur ce nombre, 40% sont de marque européenne.

Le ralentissement de la conjoncture aux Etats-Unis permet également aux acheteurs européens de se procurer des marques américaines à bas prix. Selon Patrick Guldin, ces constructeurs se retrouvent aujourd’hui avec «des stocks très importants sur les bras», et sont incités à casser les prix pour les écouler en Europe.

Le garage genevois Grimm, importateur officiel des marques américaines, solde l’ensemble de ses modèles Cadillac, Chevrolet ou la nouvelle Ford Mustang «Bullit», avec des réductions de 20% sur le prix catalogue.

Procédure d’importation d’une voiture américaine en France

Procédure d’importation d’une voiture américaine en France

Nous pouvons vous aider a importer votre véhicule de rêve au canada , Au Québec ou partout en Europe, nous nous occupons de tout le procéder!

pour me contacter vous pouvez utiliser l’application pour me contacter ici à gauche sur ma page sinon directement par email au :[email protected] et je suis facilement joignable par téléphone à tout les presque à tout les jours entre 16h00 et 19h00 au : (514) 450-0352 ou mon cellulaire ((514) 978-7064 je me prénomme Jean François
voici les information nécessaire ci jamais vous prévoyez importer une voiture en Europe tout particulièrement vers la France.

Cuda AAR

Cuda AAR

Vous avez repéré un véhicule américain aux Etats-Unis ou au Canada et vous souhaitez l’importer en France ?
Voici quelques éléments importants que vous ne devez pas négliger :

1- Le prix de la voiture américaine en dollars affiché aux Canada ou aux USA est un prix Hors Taxes, vous devez vous acquitter des taxes locales afin de réaliser votre achat.

2- Vous devez absolument obtenir l’immatriculation américaine dans le pays d’origine. Sans cette formalité, le véhicule importé ne pourra jamais obtenir une homologation Française

3 – Au coût initial du véhicule il faut rajouter : le transport terrestre américain (de la concession jusqu’au port) et Français (du port vers votre domicile). Le transport maritime, l’assurance maritime, le calage du véhicule dans le container.

4- Vous devez avoir un transitaire américain, et un transitaire Français pour accomplir toutes les démarches administratives liées à l’importation d’un véhicule américain.

5- A l’arrivée du container au port, se rajouterons des frais de dépotage.

6- Votre transitaire calculera les taxes de douanes et la TVA dont vous devrez vous acquitter. Soit : Le prix du véhicule américain + le transport maritime, le tout multiplié par 10% de taxes de douanes pour une voiture ou 22% pour un Pick-up. Sur ce montant se rajoutera 19,6% de TVA.

7- Une fois votre véhicule réceptionné, vous devrez vous occuper des démarches d’homologation en sachant que les normes FR sont de plus en plus strictes et que pour aboutir seul, vous devrez y consacrer beaucoup d’énergie sans avoir l’assurance d’y arriver. Ces démarches d’homologation incluent : le montage du dossier technique, demandes de différentes attestations, RDV à l’UTAC pour accomplir les 5 tests obligatoires : Niveau sonore, freinage simplifié, champ de rétrovision, pollution, pesée. Mise aux normes Française du véhicule (de plus en plus difficile avec le multiplexage des véhicules), et enfin contrôle du véhicule par l’inspecteur des mines.

8- De plus nous vous rappelons qu’un véhicule américain acheté aux USA ou au Canada perd sa garantie constructeur en Europe.