Archives dans octobre 2007

L’achat d’un véhicule aux Etats-Unis Oui ou non

J’ai trouvé cette excellent article sur l’importation de voiture américaine au Québec que j’aimerais partager avec vous
la source de ce reportage se trouve ici
L’achat d’un véhicule aux Etats-Unis Oui ou non
par Benoit Charette

La question revient régulièrement dans l’actualité depuis quelques semaines. Est-ce que cela vaut la peine d’aller se chercher une voiture neuve aux États-Unis. Pour ceux qui ont un peu de mémoire, il y a à peine plus de cinq ans, ce sont les Américains qui profitaient de notre dollar à 63 sous pour venir faire des emplettes chez nous. Le phénomène avaient pris tellement d’ampleur que certaines associations de concessionnaires automobiles avaient interdits à leur membre de vendre des voitures à des acheteurs américains, pour garder le quota de véhicules pour les acheteurs locaux. Depuis peu, on voit les Canadiens qui traversent la frontière pour aller économiser plusieurs milliers de dollars. Selon des concessionnaires installés de l’autre côté de la frontière dams l’état de New York, l’économie moyenne pour un véhicule familial de 20 000 à 30 000$ tourne autour de 5 000$. Ce montant devient encore plus important pour des modèles haut de gamme
tableau des prix usa vs canada
Comment cela fonctionne
Si vous achetez un véhicule aux États-Unis vous devez avoir un véhicule conforme aux normes canadiennes et cela peut prendre quelques jours, il faut être patient. La grande majorité des véhicules fabriqués depuis 2002 peuvent traverser la frontière pratiquement sans modifications. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de frais associés.
2007-bmw-x5
Généralement, le consommateur s’en tire pour quelques centaines de dollars, un coût moindre que les économies réalisées. Il faut cependant bien s’informer car certaines compagnies annulent les garanties du constructeur si la voiture traverse la frontière américaine, d’autres appliques la même politique pour les garanties prolongées. Pour mieux connaître les véhicules admissibles au Canada, je vous conseille de consulter le site du Registraire des véhicules importés qui dresse la liste des véhicules qui pouvant être importé sans modification mécanique. La chose est possible et les économies sont réelles, mais il faut s’armer de patience, car les procédures gouvernementales ne sont pas toujours de tout repos.
Pour ceux qui sont moins pressés, plusieurs constructeurs automobiles nous ont indiqués avoir négocié avec la maison-mère pour ajuster les prix 2008 à la nouvelle réalité de la devise canadienne. D’ici la période des fêtes, on verra un certain nombre de changements, mais ce n’est pas tout le monde qui va s’ajuster. [voir Tableau 2]
Benoit Charette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l’Annuel de l’Automobile 2007. Il anime également l’émission En Voiture tous les dimanches à MIDI (en reprise à 19 :00) sur les ondes du 98,5 FM de Montréal et le réseau Corus Québec ou via internet au www.985fm.ca

source

Jacques Duval pète sa coche

Dans son blogue que je lie religieusement, le journaliste automobile Jacques Duval pète sa coche solide sur les prix des voitures au canada!!

voici l’intégral de son texte que vous pouvez trouver ici

UN APPEL AU BOYCOTT
October 28th, 2007

Fiez-vous sur les constructeurs automobile pour raconter n’importe quoi en réponse à la crise qui sévit présentement autour de la disparité des prix entre le Canada et les États-Unis. Hier encore, je discutais du problème (qui commence à avoir des apparences de scandale) avec un vendeur d’automobiles et vous auriez dû entendre la litanie d’explications qu’il m’a débité. Tout ce qu’il m’a dit sortait tout droit du dernier mémo de sa compagnie qui lui a fourni des arguments pour répondre aux consommateurs frustrés de voir leur dollar traité comme une devise du tiers monde par le marché automobile. On lui avait bourré le crâne à en faire exploser sa matière grise.

En essence, ce vendeur et d’autres comme lui racontent toujours les mêmes sornettes : les voitures livrées au Canada possèdent beaucoup d’accessoires de série qui sont facultatifs aux États-Unis et les équipements liés à la sécurité sont plus nombreux sur les modèles distribués chez-nous que chez l’oncle Sam. Même en admettant que ce soit vrai, cela justifie-t-il des différences pouvant aller jusqu’à 30% comme c’est le cas avec une Audi A8 proposée au Québec à 100 000 $ contre 68 130 $ chez un concessionnaire de Burlington. C’est nous rire en pleine face que d’essayer de faire passer une somme aussi considérable par le chemin des options. Même Porsche qui a été le premier constructeur a retranché entre 10 000 et 20 000 $ de ses voitures vendues au Canada est encore à près de 30 % au-dessus des prix américains. Ainsi, une Cayman de base coûte 49 400 $ de l’autre côté de la frontière contre 63 500 $ au Québec. Allons voir maintenant du côté de voitures plus abordables comme la Volkswagen Jetta 2,5. Vous pourriez en acheter une à Plattsburg pour 17 990 $ alors qu’un modèle identique vous obligera à débourser 24 975 huards ici, soit un « vol » de 7000 $ ou 40%. Comme dirait mon oncle, « y’a toujours des limites à se faire fourrer ».

J’ose espérer que les automobilistes vont se serrer les coudes et boycotter les concessionnaires automobile jusqu’à ce qu’ils ajustent leur prix à l’échelle américaine. De grâce, n’achetez pas de voiture neuve jusqu’à nouvel ordre. Je sais, malheureusement, que les québécois sont mous quand il s’agit de poser un geste collectif et j’espère que pour une fois ce sera l’exception à la règle. Je ne dis pas d’aller détruire les vitrines des concessionnaires automobiles, seulement de les boycotter. Car, il n’y a pas d’assurance contre la perte de profits.

Porsche Panamera 2010
est-ce la version finale de la Porsche Panamera 2010?

source

Comment importer un Muscle Car des États-Unis

Comment importer un Muscle Car des États-Unis

1966 Pontiac GTO Factory Tri Power

Nous prouvons vous fournir notre service clef en main pour vous importer une voiture muscle car ou classique des États-Unis!!

Les États-Unis est le pays de rêve de bien des passionnés de voiture et surtout les passionnés de muscle car tel que les Camaro 1969 Yenko, Pontiac GTO The Judge 1969,Chevrolet Chevelle SS 454 1970 sont des noms qui font frissonner et enflamme les yeux des biens des hommes et de nos jours jeunes et moins jeunes.

Camaro Yenko3

Ces voitures synonymes de puissance sont dès plus disponible sur le marcher américain et plusieurs vendeurs chez nos voisins du sud se spécialise dans ce type de véhicule et sur ebay il y a des tonnes des ces voitures en très bon état et ce pour toutes les gouts et les bourses. Harwell Motor Company est un vendeur américain qui se spécialise justement dans la vente de voiture de collection comme les Muscle car et autres voitures classique, hot rod, rat rod. ils ont une grande variété de voitures prête a être envoyé!

AmerXport vous offres un forfait clés en mains pour les véhicules de type Muscle car, vous pouvez nous appeler au bureau (514) 450-0352 ou sur mon portable au ((514) 978-7064, je me nomme Olivier Lambert.

Harwell Motor Company est une propriété indépendante et qui est exploité dans le nord du Texas et elle est en affaires et satisfait sa clientèle depuis 1998. Construit sur des années d’expérience personnelle et nouée avec le travail acharné, Harwell Motor Company offre à ses clients les meilleures réalisations dans le Classic et Muscle cars et besoins en réparation automobile.
Ils choisissent personnellement leur fine sélection de classiques et pour offrir un très large éventail de marques et modèles à que vous pouvez choisir! leur équipe professionnelle fera tout ce qui est en leur pouvoir pour vous assurer que vous pouvez trouver et profiter de la voiture classique que vous avez toujours rêvé.

Vous pouvez aussi trouver de très beau Muscles cars en visitant le site d’encan en ligne Ebay Motor. Vous allez y trouver de véritables petit bijoux! du simple Muscle car fraichement sortie de la rôtisserie en passant par les voitures projets, aux pires extravagances mécaniques et même des véhicules mythiques telle que la Cuda AAR, Camaro ZR-1 ou autre Corvette Lingenfelter.

Cuda AAR

Photo et détail de la nouvelle Nissan Skyline GT-R 2008

Nissan GT-R
Elle sera l’une des stars du prochain salon de Tokyo, la Nissan Skyline GT-R cuvée 2008 présente de nombreux arguments qui ne devrait pas décevoir ses fans. A commencer par sa carrosserie qui reste quasiment fidèle au concept-car présenté en 2005. La face avant se caractérise par des feux très effilés et une large entrée d’air, tandis que la poupe est marquée par quatre sorties d’échappement de gros calibre, un diffuseur arrière pour augmenter la stabilité à haute vitesse et des feux arrière ronds, caractéristique des voitures sportives. C’est sobre mais efficace.

L’habitacle n’est pas en reste. Les sièges becquets sont en cuir/alcantara. Le volant est garni de cuir perforé pour un meilleur maintien en conduite sportive et le compteur de vitesse gradué jusqu’à 340 km/h ne laisse aucun doute quant aux capacités de la bête…
Nissan GT-R
Point de V8 sous son long capot mais un gros V6 de 3,8 litres de cylindrée, boosté par deux turbos. Avec 473 ch, la puissance atteint presque celle d’une Porsche 911 Turbo (480 ch) ou d’une Ferrari F430 (490 ch) mais s’avère plus performante puisque la Nissan Skyline GT-R ne réclamerait que 3,5 secondes pour passer la barre des 100 km/h depuis l’arrêt, alors que la Porsche et la Ferrari nécessitent respectivement 3,9 s et 4 s sur le même exercice !

Pour faire passer les quelques 588 Nm de couple aux quatre roues, Nissan a développé une nouvelle transmission à double embrayage, dont le principe est similaire à la boîte DSG de Volkswagen. De quoi prendre un sacré plaisir à passer les six rapports de boîte à la volée depuis les palettes situées derrière le volant.
Nissan GT-R
Les tarifs de la nouvelle Nissan Skyline GT-R n’ont pas été officialisés mais elle devrait offrir un rapport prix/prestations imbattable dans la catégorie. Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, sachez que ce la nouvelle GT-R devrait être exportée sur notre territoire, ce qui n’était pas le cas de l’ancienne version.

Source

Achat d’une auto aux Étas-Unis

Notre service d’importation de voitures des États-Unis vous offre un forfait clef en main qui vous économise du temps de l’argent et surtout beaucoup de patience car nous faisons tout ces étapes pour vous et quand nous vous offrons un prix tout les moindre détail du processus d’importation ont pris en charge.
ne vous gênez pas pour nous contacter en remplissant notre formule de demande d’information en cliquant ICI!
camaro yenko 1969
Camaro Yenko 1969

CAA-Québec confirme qu’il existe des écarts de prix importants entre certains modèles vendus au Canada et aux États-Unis. D’ailleurs, l’organisme dénonce les fabricants qui n’ont pas rajusté leurs prix depuis l’appréciation du dollar canadien.

Mais il fait une mise en garde: avant de se procurer une voiture outre frontière, le futur acheteur doit considérer plusieurs facteurs.

Il doit d’abord vérifier auprès du Registraire des véhicules importés de Transport Canada si la voiture respecte les normes de sécurité canadiennes. Cette vérification permet aussi de savoir si le futur acheteur devra apporter des modifications à son véhicule. Le cas échéant, il devra les effectuer à ses frais, dans un délai de 45 jours.

Quelques exemples de modifications qu’il pourrait devoir apporter à sa voiture:

* le système d’ancrage de sangle de sièges pour enfant
* les phares de jour
* certains éléments de sécurité à l’égard des collisions

Le nouvel acquéreur doit présenter un document confirmant que le véhicule est exempt de tout rappel. Ceux-ci sont obligatoires aux États-Unis, tandis qu’au Canada chaque propriétaire a le devoir de suivre les rappels du fabricant. De plus, la SAAQ exige une inspection mécanique pour un véhicule usagé.

CAA-Québec insiste sur les frais engagés par l’achat d’un véhicule à l’étranger:

* la TPS
* la TVA
* des frais d’inspection
* des frais d’enregistrement de la voiture au Registre des véhicules importés
* des frais de douanes de 6,1 % du prix d’achat si la voiture n’a pas été fabriquée en Amérique du Nord

Enfin, l’organisme conseille au futur propriétaire de contacter son assureur avant de partir pour les États-Unis.

BMW E39 M5 un classique de tout les temps!

ce texte est tiré d’une article parue chez sympatico/radio-canada

Comment importer une voiture neuve des États-Unis

je viens de commencer à écricre un FAQ (Frequently Asked Question ou Foire Aux Questions)
pour répondre à certaine des questions qui me sont posé à répétition
vous pouvez visiter mon FAQ ici

une des questions qui me reviens très souvent est celle-ci!
Comment puis-je importer une voiture neuve?

Nous nous spécialisons dans l’importation de véhicule d’occasion qui proviens des États-Unis mais il est possible d’importer une voiture neuve en utilisant notre service clef en main! tout ce que vous devez faire est de trouver un concessionnaire qui veut vous vendre un véhicule neuf en utilisant la liste sur ce site
Car Dealer USA ce site répertorie tout les concessionnaires de voitures neuves aux USA par états!!
Une autre façon est d’avoir une connaissance ou une membre de sa famille établie aux États-Unis! cette personne peut effectuer l’achat a votre place et mettre la voiture à son nom, nous après nous allons lui racheter le véhicule et effecteur notre processus d’importation clef en main!
audi rs4
Audi RS4

Achat de voiture aux États-Unis reportage (lien directe)

la facture
Comme vous savez l’émission de télévision de Radio-Canada ont fait une excellent reportage sur l’achat d’une voiture neuve aux États-Unis
je vous présente ici un lien direct vers le segment importation
vous pouvez clicker directement le lien et ci jamais celui ci ne fonctionne pas : ouvrir votre lecteur windows media player . saisir le lien faite une click droit sur le lien un menu sortira veuillez peser sur copier et aller dans votre media player clicker fichier, ouvrir une URL un fenêtre ouvrira et dans l’espace blanc click droit un menu sort peser sur coller et OK. le sehment jouera automatiquement
http://www.radio-canada.ca/Medianet/2007/CBFT/LaFacture200710021930_1_1.asx

Conseil avant l’achat d’un véhicule aux États-Unis

lexus_is430__front

Un des gestes les plus importants à faire avant d’acheter une automobile aux É.-U. est de vérifier son historique.

La compagnie Carfax se spécialise de ce type de service et vous donnera l’historique complet avant d’acheter une voiture américaine!
Véhicule gravement accidenté (VGA), fraude à l’odomètre, véhicule volé, véhicule avec des dettes. Éviter d’acheter une voiture d’occasion avec ces problèmes potentiels. utiliser CARFAX pour un rapport historique complet en utilisant le numéro de série (VIN) de la voiture que vous convoité et que vous projetez acheter et importé au Canada
new_blk_logo

Prix des automobiles au Canada comparé aux États-Unis

Contestation des prix canadien

Quatre Torontois ont décidé d’intenter une poursuite de deux milliards de dollars contre GM, Honda, Nissan et Chrysler.

Leur demande de recours collectif allègue que ces constructeurs ont conspiré depuis deux ans pour vendre leurs véhicules plus cher au Canada qu’aux États-Unis, souvent de plusieurs milliers de dollars.

La requête en recours collectif a été déposée au nom de tous les consommateurs canadiens qui ont acheté un véhicule entre août 2005 et août 2007.

Un tribunal devra toutefois autoriser ce recours collectif avant que la requête en dommages puisse être entendue.

Plus précisément, la requête allègue que les fabricants nommés dans le recours ont conspiré pour éviter que des Canadiens se précipitent chez les concessionnaires américains où le même véhicule coûte souvent moins cher.
georges Ivy et Simon Durivage

Mais selon Georges Ivy, président de l’Association pour la protection des automobilistes (APA), interviewé par Simon Durivage à RDI, c’est difficile de parler de conspiration.

« On n’a pas d’évidence qu’ils se sont entendus entre eux. Par contre, ils ont mis de la pression sur leurs concessionnaires. Alors, on parle d’une chaîne verticale, pas horizontale, pour justement faire entrave à ceux qui voudraient acheter un véhicule aux États-Unis pour l’amener ici. Puis ces constructeurs-là – principalement Chrysler, Honda, Acura – sont peut-être les leaders de ces pratiques anticoncurrentielles en ce domaine, » affirme M. Ivy.
Honda

L’avocat Jonathan Ricci, impliqué dans la demande de recours collectif, est d’accord.

Selon lui, plusieurs constructeurs et leurs concessionnaires dressent des obstacles pour décourager les Canadiens d’acheter une voiture aux États-Unis. L’avocat cite par exemple le refus de certaines compagnies de respecter les garanties une fois qu’un acheteur traverse la frontière avec son véhicule.

L’APA s’attendait à ce que, tôt ou tard, il y ait une contestation juridique relativement à ce genre de pratiques.
Georges Ivy, président de l’Association pour la protection des consommateurs

L’Association croit que le refus d’appliquer la garantie sur le véhicule au Canada est une pratique qui ne semble pas fidèle à la nature d’un libre-échange.

Selon lui, les pratiques sont différentes d’un constructeur à l’autre. Il donne en exemple les constructeurs européens qui ont une politique nord-américaine, en appliquant la garantie, que le véhicule soit acheté aux États-Unis ou au Canada.

M. Ivy croit toutefois que la demande de recours collectif en fera réfléchir certains: « Je crois que les autres constructeurs qui voulaient peut-être copier la formule de Chrysler ou Honda vont maintenant réfléchir ».

source

L’INÉGALITÉ DES PRIX CANADA/ÉTATS-UNIS

Le grand manitou de l’automobile au Québec Jacques Duval a écrit un excellent article sur le prix des voitures au Québec

voici l’intégrale

L’INÉGALITÉ DES PRIX CANADA/ÉTATS-UNIS
September 29th, 2007

La nouvelle sur l’inégalité des prix des automobiles entre le Canada et les États-Unis publiée sur ce site il y a dix jours est devenu un dossier chaud, très chaud. Les journaux et la télé se sont emparés du sujet tandis qu’un recours collectif a été institué en Ontario par des automobilistes ayant, comme moi, été victimes de ce sérieux déficit. Quant à la télé, on pourra voir mardi prochain le 2 octobre à l’émission La Facture de la SRC un reportage étoffé traitant de cet écart de prix. On y suivra même un consommateur se rendant à Albany pour faire l’achat d’un Acura MDX, une transaction qui, une fois terminée, lui permettra d’épargner 19 000 $.

J’en sais quelque chose puisque j’ai participé à cette émission pour dénoncer justement cette scandaleuse exploitation des automobilistes canadiens. Sachez que ma propre petite enquête m’a permis de constater que l’inégalité des prix se situe entre 20 et 45 % et qu’elle touche à peu près tous les manufacturiers, que ce soit Honda, Ford, Smart ou Nissan. Ainsi, une Honda Accord SE V6 vous coûtera au bas mot 30 500 $ au Québec contre 23 350 $ aux États-Unis, une différence de 6750 $ ou à peu près 30%. Une Smart 2008 de nouvelle génération coûtera 11 590 $ au-delà de la frontière alors que la version 2007 la moins chère coûte actuellement 16 700 % au Québec, ce qui représente un écart de 5110 $ ou, tenez-vous bien, 44%.

Quant on fait les mêmes comparaisons avec des voitures de luxe, la situation est renversante. Ainsi, en achetant une Audi Q7 Quattro 4,2 chez l’Oncle Sam, vous économiserez suffisamment d’argent pour vous offrir une Mazda 3 avec la différence. En effet, le Q7 se vend chez-nous 68 9000 $ contre 49 900 $ aux États.

DES EXPLICATIONS FARFELUES

Quand on confronte les constructeurs automobiles sur une telle injustice, on a droit aux explications les plus farfelues. Les portes parole se réfugient derrière des arguments qui ne tiennent carrément pas la route. Audi et BMW par exemple affirment que leurs prix canadiens sont établis à partir de la valeur de l’euro. Foutaise, puisque l’euro s’échange en ce moment pour 1,42 $ contre le huard et à 1,41 $ contre le dollar US, soit approximativement le même taux de change. L’autre excuse a trait aux groupes d’accessoires qui seraient offerts en équipement de série au Canada et aux garanties qui seraient meilleures de ce côté ci de la frontière. .

Tout cela ne justifie par des différences de prix aussi défavorables pour les automobilistes d’ici. Une différence de 8 à 12 % serait sans doute acceptable, mais 20, 30 ou 40%, c’est carrément du vol. Certains diront que le consommateur ne fait pas une bonne affaire en allant magasiner au pays de George Bush parce qu’il risque de perdre la garantie de la voiture en plus de voir sa valeur de revente chuter au fil des ans. Quand on épargne 15 000 $ selon moi, on peut accepter de perdre environ 5000 $ à la revente. Quant à la garantie, si l’on achète une Acura MDX comme l’a fait le monsieur de La Facture, la fiabilité de ce modèle fait qu’il y a peu de chances pour que la garantie soit vraiment nécessaire. Soyons pessimiste et ajoutons 5000$ de réparations en 4 ans. On épargne encore 9000 $. On raconte enfin que certains manufacturiers empêchent désormais leurs concessionnaires américains de vendre à des Canadiens. Or, on a contourné le problème en vendant les voitures comme modèles d’occasion. Un vendeur accumule 2 à 300 milles avec l’auto et le tour est joué. On la vend comme un véhicule usagé.

Il ne reste plus à espérer maintenant que les manufacturiers emboîteront le pas de Porsche qui a été le premier à réagir et à abaisser ses prix d’environ 15%, même s’ils sont encore 20% plus élevés qu’aux États-Unis. On se croise les doigts.

source

Avant votre prochain achat de véhicule aux États-Unis

QuébecAnnonce.com
QuébecAnnonce
Voici un site d’annonce classée assez nouveau qui mérite un petit détour. Non seulement il est très beau, la simplicité est au rendez-vous! QuébecAnnonce est un service totalement gratuit misant sur un bon référencement pour faire voir tous vos articles à vendre.

Alors, quand vous allez acheter votre prochaine automobile importée des États-unis, vous devrez vendre votre ancienne auto, alors allez sur QuébecAnnonce pour ainsi augmenter vos chances de la vendre, c’est gratuit et efficace.

Sinon, vous pouvez également vendre n’importe quoi et également trouver le bon deal!

En ce moment, il y a un concours qui vous permet de gagner un appareil photo numérique, il suffit simplement d’y placer une annonce pour être éligible.

Bonne importation!
www.quebecannonce.com

Importation de voitures des États-Unis : excellent reportage à La Facture

la facture
Radio-Canada a diffusé un excellent reportage dans le cadre de son émission La Facture sur l’importation de voiture au Québec des états-Unis. Ce reportage nous montrait une homme de Québec qui va acheter une voiture Lexus aux USA et nous montre les différentes étapes pour importer un voiture au Québec a partir des États-Unis.
le reportage se nomme: – Acheter sa voiture aux États-Unis: une bonne affaire?
Malgré la parité du dollar canadien avec le billet vert américain, la plupart des voitures vendues au Canada coûtent beaucoup plus cher qu’aux États-Unis. Une situation inéquitable et qui incite de plus en plus de consommateurs à traverser la frontière pour acheter leur véhicule.

À première vue, cela peut paraître une bonne affaire mais qu’en est-il exactement? Une équipe de La facture a suivi toutes les démarches d’un citoyen de Drummondville qui s’est rendu jusqu’à Albany, dans l’État de New York, acheter sa voiture pour profiter d’une économie de 17 000 $ !
Réalisateur : Roger Archambault
Journaliste : Michel Senécal

vous pouvez visiter le site de La Facture ici