Retour sur le Salon de l’auto de Montréal: la Felino cB7 et de la Tomahawh

Actualité automobile / Canada / Québec

Retour sur le Salon de l’auto de Montréal: la Felino cB7 et de la Tomahawh

Comme chaque année, les passionnés d’automobile se sont donné rendez-vous au Salon International de l’Auto de Montréal (SIAM). Ce dernier a pris possession du Palais de Congrès du 17 au 26 janvier 2014 pour le plaisir de tous.

Pour la 46e édition, plus de 200 000 personnes se sont donné rendez-vous pour découvrir les dernières actualités automobiles. Au menu, le dévoilement de nouveaux bolides bien sûr, mais aussi des activités, des essais routiers, et bien évidemment des concours.

Des voitures de rêves Le but premier du Salon de l’auto de Montréal, est bien sûr de faire découvrir les dernières innovations des constructeurs automobiles. Et le moins que l’on puisse dire est qu’ils se donnent le mot pour repousser les lois de la créativité alliée à la technologie. Les plus grandes marques sont représentées, mais on a retenu notamment la présentation de deux modèles québécois. En effet, les visiteurs ont pu assister au lancement de la Felino cB7 et de la Tomahawh.

La Felino cB7

La Felino cB7 Source : gtspirit.com

La Felino cB7 a entièrement été conçue par l’ancien pilote automobile québécois, Antoine Bessette. Ce dernier a réalisé LA voiture de ses rêves. Parti d’une idée qu’il a eue dans son salon il y a 3 ans, son bébé a enfin vu le jour.

Entouré d’une équipe d’ingénieurs et soutenu par un établissement financier spécialisé dans les placements à haut risque, Antoine a fait naître la Felino cB7 qui a mon sens, a des airs de voiture de super héros. Avec son châssis tubulaire et sa carrosserie en fibre de verre et de carbone on lui trouve quelques ressemblances avec une Ferrari.

La Tomahawh

La Tomahawh Source : superlightcar.ca

Il aura fallu pas moins de 8 années pour élaborer de concepts différents. Le créateur M. Dubuc peut être fier, car il compte environ 50 commandes alors qu’il misait sur une douzaine pour la première année de production.

Ses clients situés du monde entier (Australie, Dubaï,…) se sont déplacés jusqu’à Montréal pour découvrir le concept car. L’objectif de Mario Dubuc est tout d’abord de réaliser une auto facile à assembler et surtout de tout réaliser dans la belle province du Québec. Son objectif est donc atteint et il a commencé à réaliser les bolides commandés début février.

Des attractions pour les visiteurs

La zone Performance est revenue cette année. Présentée par Volkswagen, les visiteurs pouvaient découvrir des voitures modifiées dans une atmosphère des plus électrisantes. Ceux qui voulaient pouvaient prendre le volant et participer à des essais routiers sur des modèles électriques et des modèles hybrides. Le continent nord-américain vibre encore au son des moteurs automobiles puisqu’en ce moment c’est la ville de Détroit aux États-Unis qui accueille son salon de l’auto… De quoi nous faire rêver!

Comments are closed.